Le Frank Zappa du 12ème arrondissement – version française

Dans notre appartement, il n’y a pas de machine à laver. Toutes les semaines, je suis de corvée de laverie. J’y vais tôt le matin quand il n’y a personne. Je laisse les vêtements tourner et je vais prendre un allongé au café d’â côté. Je suis connu là bas, le serveur me serre la main et tout.
Je veux vous parler d’un habitué très spécial de ce café de quartier. C’est un type d’âge moyen, disons la cinquantaine. Il porte toujours un pantalon et une casquette en cuir. Il a une moustache épaisse et les cheveux mi-longs. Son allure est très particulière, comme s’il était beaucoup plus jeune et qu’il vivait encore dans les années 70.
Tous les jours, il arrive au café à 10h15. Il descend le boulevard Diderot et avant d’entrer, il fait un tour très étrange. On le voit passer au loin, et 5 minutes plus tard, il refait son apparition et passe le seuil de la porte. Il fait toujours la même chose.
Quand il s’installe au comptoir, il enlève d’abord ses écouteurs, très démodés, comme ceux qu’on utilisait dans les années 80. Le serveur, celui qui me serre la main, l’accueille froidement. Le Frank Zappa du 12eme commande toujours un Kir. Je l’appelle le Frank Zappa du 12eme parce qu’un matin d’hiver, il fit la leçon à un jeune sportif sur la musique des années 70. Frank Zappa, sans aucun doute, était le meilleur, le plus grand, le top du top.
Ce matin là, j’ai été sur le point de le démasquer, de faire remarquer au jeune sportif et au serveur que cet homme ressemblait beaucoup à son idole. Ils avaient tous les deux la même moustache et la même chevelure ébouriffée. Je n’ai rien dit et je m’en réjouis. Le Frank Zappa du 12ème n’est pas très apprécié dans le café, personne n’approuve son rituel du Kir de 10h15. Ce n’est pas le mauvais gars, mais il est agaçant, anachroniquement agaçant. Il cherche toujours à discuter avec tout le monde, les serveurs le fuient. Il est possible qu’il y ait eu une embrouille par le passé, je n’en sais rien. Le Frank Zappa du 12ème finit son Kir et remonte le boulevard.

frank-zappa-2

Golden Blog Awards-Paris
Posted on septiembre 24, 2013
Si vous avez aimé lire les articles de Paris Imposible, vous pouvez me soutenir en votant pour le blog à cette adresse :

http://www.golden-blog-awards.fr/votePlugin.php?blogId=9829

Si os han gustado los artículos de mi blog, votad por Paris Imposible en esta dirección :

http://www.golden-blog-awards.fr/votePlugin.php?blogId=9829

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión /  Cambiar )

Google photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google. Cerrar sesión /  Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión /  Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión /  Cambiar )

Conectando a %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.